Télétravail : les métiers comptables à domicile

La crise sanitaire a démocratisé l’accès au télétravail pour les professions comptables et financières. Autrefois relativement minoritaire, l’accès au télétravail est passé, au moment du COVID 19, d’optionnel à impératif. La numérisation et digitalisation des pratiques comptables ont grandement contribué à cette généralisation du travail à distance et participent, au quotidien, à moderniser le quotidien des métiers comptables et financiers. Alors, entre contraintes techniques et questions de management, tour d’horizon des grands enjeux du télétravail dans le monde de la comptabilité avec le regard aiguisé de Guillaume Gros, expert-comptable et fondateur du cabinet d’expertise-comptable NEOPTIMA. 

 

💻 La digitalisation des métiers comptables 

La numérisation des méthodes comptables bouleverse les conditions de travail des métiers comptables et financiers. L’époque du comptable seul à seul avec une calculatrice et un stylo est bel et bien révolue. Cependant, cette numérisation connaît des disparités au sein de la profession. En effet, selon Guillaume Gros : « La digitalisation de la profession est globalement assez lente. La politique du zéro papier n’est pas intégrée partout et beaucoup d’entreprises et de cabinets travaillent encore avec des documents papiers. Certaines entreprises ont connu des difficultés, pendant la crise sanitaire, par rapport à cette transmission des documents. » La crise sanitaire a servi de catalyseur pour certaines entreprises qui, ayant déjà entamé leur numérisation, ont intensifié et généralisé leurs outils digitaux pour travailler à distance. 

Pour d’autres moins avancées, au contraire, le télétravail au sein des services comptables s’est avéré délicat, voire parfois impossible : « Quelques cabinets ont ainsi obtenu des dérogations pour travailler en présentiel car il était impossible pour eux, d’un point de vue technologique, de fonctionner à distance. » La digitalisation des pratiques comptables détermine, pour grand nombre de cabinets et d’entreprises, la possibilité de proposer ou non un poste de comptable en télétravail.  

 

🔧Maîtriser les outils comptables en télétravail  

La maîtrise des outils constitue un prérequis indispensable à la mise en place du télétravail au sein d’un service comptable. Guillaume Gros, à cet égard, précise que « La possibilité de travailler à distance dépend bien souvent de l’architecture du serveur. Télétravailler nécessite d’avoir un logiciel en mode SAAS qui est accessible depuis une connexion internet et non uniquement depuis les serveurs de l’entreprise. » Et là encore, il existe des disparités au sein des services : « Si les logiciels sont bien développés en mode SAAS pour les services juridiques et paie, ils sont moins développés au niveau de la production comptable, ce qui peut poser des difficultés pour travailler à distance. » 

 

📈 Former des profils juniors en télétravail 

Du côté de la formation, il semble cependant délicat de former des profils juniors à distance. En effet, comme le souligne Guillaume Gros « Le télétravail est beaucoup moins adapté aux profils juniors qui, quels que soient leurs métiers, ont besoin d’une formation au quotidien. Le travail en cabinet comptable privilégie le travail par équipe et ces échanges sont essentiels pour l’apprentissage des profils débutants. Ils pourront bénéficier évidemment, ensuite, d’un accès au télétravail lorsqu’ils auront acquis une pleine maîtrise du métier comptable. » 

 

Si le télétravail n’est pas originairement dans l’ADN des services comptables des entreprises françaises, la comptabilité à distance se développe de plus en plus, répondant ainsi aux attentes de nombreux collaborateurs. Tout l’enjeu est alors de définir une politique managériale permettant à chacun de travailler au mieux : « Mettre en place du télétravail nécessite de mener une réflexion, en amont, sur le management de ses équipes et d’imposer, notamment, des règles claires qui s’appliquent à l’ensemble des collaborateurs. » Souvent embryonnaire, le télétravail dans les métiers comptables ne demande qu’à être inventé et développé